Cavalier King Charles

Cavalier King Charles - 1
Crédit : Arioko.com Voir le diapo

Chien de compagnie par excellence, le Cavalier King-Charles a un caractère doux, qui convient bien à ceux qui recherchent un chien plutôt calme et facile à éduquer.

Cavalier King Charles en résumé

Autres noms : Cavalier King-Charles

Aptitudes : Chien de compagnie

Chien de catégorie 1 : permis de détention et muselière obligatoires

Chien de catégorie 2 : port de la muselière obligatoire

Les

  • Très mignon
  • Calme
  • Affectueux

Les

  • Trop confiant
  • Peut devenir tyrannique
  • Pas gardien

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Mi-long

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    35 cm

    35 cm

  • Poids

    5,5-8 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    10-12 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère du cavalier King-Charles

Caractère du Cavalier King Charles - 1 Arioko.com

Le cavalier King-Charles est un petit chien très agréable à vivre. Il s’adapte à toutes les situations. Calme avec les personnes âgées, dynamique avec les enfants, il est heureux partout, pourvu qu’il soit avec son maître. C'est un petit compagnon que l'on peut emmener partout avec soi : bureau, shopping, promenades… tout lui convient. À la maison, le Cavalier King-Charles est de caractère plutôt égal et apprécie les longues siestes.

Le cavalier King-Charles est le chien de compagnie par excellence, affectueux sans pour autant être collant. Il est confiant avec tout le monde : il n’est donc pas le gardien idéal !

Éducation

Le cavalier King-Charles est un chien très intelligent, qui s'éduque facilement. Comme il est assez sensible, son éducation doit être fait avec patience et douceur. Son excellente mémoire nécessite d'être constant dans ses ordres : il ne faut pas autoriser un jour ce qui avait été interdit la veille.

Le cavalier King-Charles a une bouille craquante : il peut donc vite devenir un petit tyran domestique si l'on n'y prend garde. Dès son arrivée à la maison, il faut fixer les règles : ce n'est pas parce qu'il est petit qu'il a le droit de monter sur le lit ou le canapé !

Avec les autres animaux, le cavalier King-Charles peut être légèrement tout fou : surveillez leurs jeux au début et apprenez-lui à respecter les autres occupants de la maison.

Mode de vie du Cavalier King-Charles

Mode de vie du Cavalier King Charles - 1 Arioko.com

La petite taille du cavalier King-Charles ne doit pas vous freiner pour pratiquer des activités avec lui : il adore ça ! Même s'il est assez petit pour être porté dans les bras, laissez-le vivre sa vie de chien, il ne s'en portera que mieux… Ses ancêtres cockers et épagneuls étaient des chiens de chasse, il en a gardé l'énergie. Il n'en sera que plus épanoui s'il a régulièrement l'occasion de faire de grandes promenades.

Le cavalier King-Charles n'est pas destiné à être un chien de sport, mais il peut pratiquer de nombreuses activités compatibles avec sa taille.

À noter : en agility, le cavalier King-Charles fait des étincelles, au point d'être bien souvent le gagnant dans sa catégorie. C'est un candidat parfait pour ce sport : vif, agile, plein d'énergie, toujours désireux de plaire à son maître…

Hygiène et santé

Toilettage

Le cavalier King-Charles est un chien qui ne se toilette pas. Il suffit de lui donner un bon coup de brosse et de peigner ses franges. Cette opération se fait une fois par semaine, plus souvent en période de mue.

Soins

Comme tous les chiens à oreilles tombantes, il faut nettoyer et inspecter son conduit auditif régulièrement afin de vérifier que des épillets ou autres graminées n'y sont pas logés.

Comme il a les yeux un peu proéminents, il peut pleurer un peu plus qu'un autre chien. Dans ce cas, il est conseillé de passer sur ses yeux une compresse d'eau tiède ou de sérum physiologique pour ôter le mucus et les croûtes éventuelles.

Santé

Le cavalier King-Charles peut présenter un syndrome de chute épisodique et des maladies oculaires et cardiaques. Ces affections étant héréditaires, les éleveurs sérieux font tester leurs reproducteurs pour éviter de faire naître des chiots qui pourraient développer ces maladies.

À noter : le cavalier King-Charles peut développer avec l'âge des problèmes cardiaques, il est donc prudent de le faire suivre régulièrement par un vétérinaire.

Alimentation

L'alimentation du chien dépend de son poids et de son mode de vie.

Origines du cavalier King-Charles

Origines de la race Cavalier King Charles - 1 Arioko.com

L'ancêtre du cavalier King-Charles, le King-Charles, a été créé au Royaume-Uni et popularisé sous le règne de Charles II d'Angleterre (1630‑1685). En 1860, des officiers britanniques ramènent des Pékinois au Royaume-Uni. La race a très vite ses adeptes et le King-Charles voit son museau raccourcir pour satisfaire à la mode de ces nouveaux chiens.

Un amateur, Roswell Eldridge, passionné du type originel, offre en 1926 un prix de 25 livres pendant cinq ans aux éleveurs de King‑Charles qui répondraient aux anciens critères. Les éleveurs cherchent donc à retrouver la silhouette d'antan : on différencie alors par l'appellation King‑Charles les chiens au nez plat et au crâne arrondi, et de Cavalier King‑Charles ceux qui avaient gardé les caractéristiques originelles.

Il faut néanmoins attendre 1946 pour que la séparation entre les deux races soit définitivement reconnue.

Description physique

Truffe et museau

La truffe du cavalier King-Charles doit comporter des narines noires et bien développées, sans aucune tache claire. Elle termine un museau assez large, aux babines épaisses.

Yeux

Les yeux sont grands, sombres et ronds, mais pas saillants. Ils sont bien écartés.

Oreilles

Les oreilles du cavalier King-Charles sont longues et attachées haut. Elles sont pourvues de longues franges.

Poil

La robe du cavalier King-Charles est longue, soyeuse, sans boucles mais avec des franges abondantes. Quatre couleurs sont reconnues : noir et feu, rubis (feu), blenheim (marques feu sur fond blanc) et tricolore (noir, blanc et feu).

Queue

La longueur de la queue est proportionnée à celle du corps. Elle est bien attachée, portée joyeusement, mais jamais très au-dessus du dos.