Adoption d'un chien

Sommaire

L'adoption d'un chien peut se révéler être une bonne alternative à l'achat. Si votre chien adopté n'a pas déjà un nom, vous pourrez lui en donner un !

Adoption de chien : une démarche réfléchie

Vous avez décidé d'accueillir un chien dans votre foyer. Mais plutôt que d'acheter un chiot, vous préférez adopter un animal dans un refuge, afin de lui apporter un nouveau foyer et une seconde chance. C'est une démarche très généreuse, mais qui doit malgré tout suivre quelques règles :

  • Avant d'aller dans un refuge pour l'adoption d'un chien, il est important de bien choisir son chien (type de race, mâle ou femelle, etc.) :
    • Mieux vaut se faire une idée assez précise du chien que l'on recherche avant de visiter les refuges.
    • Ensuite, il faut s'en tenir à sa décision, ce qui n'est pas toujours aisé. En effet, lors de la visite d'un refuge, il est difficile de ne pas être ému par tous ces chiens qui attendent un nouveau maître.
    • Mais mieux vaut rester ferme, au risque de repartir sans animal, plutôt que de craquer sur un chien qui ne correspondra pas à votre mode de vie.
  • Le refuge fait remplir un questionnaire qui détermine la volonté des futurs maîtres :
    • Il faut que toute la famille soit d'accord : il est hors de question de confier un chien à des parents peu motivés, mais qui cèdent devant l'insistance de leurs enfants ! En effet, certains chiens nécessiteront beaucoup d'attentions et d'investissement de tous les membres de la famille.
    • Par ailleurs, le personnel du refuge ne veut pas que le malheur frappe deux fois le même animal. Il veut donc être sûr que tout sera mis en œuvre pour que leurs protégés retrouvent une vie équilibrée dans leur nouveau foyer.
  • Depuis le 1er octobre 2022, avant d'adopter un animal de compagnie, vous devez respecter un délai de réflexion de 7 jours. Un document obligatoire appelé « certificat d’engagement et de connaissance » est signé 7 jours avant d'accueillir le chien adopté en refuge. Ce délai est mis en place pour éviter les « achats d’impulsion ».

Bon à savoir : pour renforcer la protection des animaux, des sanctions sont prévues lors de l'adoption d’un animal de compagnie en cas de non-respect des règles relatives au certificat d'engagement et de connaissance (décret n° 2022-1354 du 24 octobre 2022).

 

 

Pourquoi un chien est-il abandonné ?

Un chien qui a été abandonné n'a pas forcément « un problème ». Une bonne partie des abandons sont la conséquence d'événements ou d'accidents de la vie qui ont une répercussion sur les conditions de vie de l'animal :

  • une séparation ;
  • un déménagement ;
  • une maladie ;
  • une baisse de revenus, etc.

Mais dans certains cas, il faut savoir que le chien a pu vivre une histoire traumatisante. En accueillant un tel animal chez soi, on doit s'attendre à ce qu'il puisse avoir des réactions liées à son passé. Il faudra donc :

  • Pour les nouveaux maîtres, se montrer patient avec le chien et lui redonner confiance.
  • Pour les refuges, recueillir le maximum d'informations sur l'ancienne vie du chien en faisant remplir un questionnaire à ceux qui leur apportent l'animal. En effet, il est plus facile d'éduquer ou de rééduquer un chien lorsque l'on connaît son passé.

Où adopter un chien ?

Il existe de nombreux refuges répartis un peu partout en France :

  • Les plus connus sont bien sûr ceux de la Société Protectrice des Animaux (SPA). Il en existe 56, répartis dans toute la France.
  • Il existe aussi des refuges dépendant de la Fondation Brigitte Bardot, de la Fondation Assistance aux animaux et de nombreux refuges locaux.

Adoption de chien : combien ça coûte ?

Une adoption dans un refuge coûte en moyenne :

  • 200 à 300 € pour un chiot de moins de 6 mois ;
  • 150 à 250 € pour un chien.

Mais les refuges sont autonomes et peuvent donc fixer librement leurs tarifs. Le prix comprend l'identification du chien, les vaccins et la stérilisation des femelles.

Quelles formalités pour l'adoption d'un chien ?

Ne peuvent adopter que les personnes majeures qui peuvent fournir :

  • une pièce d'identité ;
  • un justificatif de domicile original de moins de 3 mois ;
  • le dernier justificatif de revenus (fiche de paie, extrait K-bis, avis d'imposition, Pôle Emploi, invalidité, etc.).

Il est obligatoire de se présenter en personne au refuge, voire avec tous les membres de la famille. Si un chien est déjà présent dans le foyer, le refuge peut vous demander de venir avec lui pour s'assurer que les deux animaux s'entendront.

À noter : une adoption peut être refusée si le refuge estime que les conditions ne sont pas favorables.

Ces pros peuvent vous aider