Ariégeois

Ariégeois - 1
Crédit : Arioko.com Voir le diapo

Élégant et léger, l'ariégeois est un chien surtout connu des chasseurs. De caractère sociable et enjoué, il séduira les marcheurs.

Ariégeois en résumé

Autres noms : Ariégeois, Briquet du midi, Braque de l'Ariège

Aptitudes : Chien de compagnie, Chasse (courant/recherche ou déterrage)

Chien de catégorie 1 : permis de détention et muselière obligatoires

Chien de catégorie 2 : port de la muselière obligatoire

Les

  • Sociable
  • Gai
  • Attentif aux ordres

Les

  • Timide
  • Parfois têtu
  • Sait donner de la voix

 

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Court

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    52-58 cm

    50-56 cm

  • Poids

    28-30 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    12 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère de l'ariégeois

Caractère du Ariégeois - 1 Arioko.com

Bon sang ne saurait mentir : l'ariégeois aime courir. Ce chien élégant et léger est avant tout un chien de chasse qui accompagne son maître dans sa quête, seul ou en meute. Intelligent et affectueux, il séduit aujourd'hui comme chien de compagnie.

C'est un chien qui aime la vie de famille, gentil et patient avec les enfants, calme en présence des personnes âgées. L'ariégeois a bon caractère et saura s'adapter au rythme de vie de son foyer, pour autant, ce chien, adepte des grands espaces, aura besoin de courir. Un bon prétexte pour les maîtres pour se mettre à la marche ou au jogging.

Éducation

La timidité n'est pas un défaut en soi. Cependant, elle peut le devenir si le chien qui y montre des prédispositions se trouve confronté à la brusquerie de la voix ou du geste. C'est le cas de l'ariégeois, timide, il a besoin de toute la délicatesse d'une éducation bien menée.

L'ariégeois ou braque de l'Ariège apprendra d'autant plus vite que ce chien, sensible et intelligent, est toujours prêt à écouter son maître. Et il saura s'appliquer à suivre ses commandements. Il sait aussi donner de la voix. Lui apprendre à aboyer sur commande sera un excellent exercice pour lui demander de se taire !

Mode de vie de l'ariégeois

Dans les veines de l'ariégeois coule le sang des chiens courants. Et la race ne renie pas ses ancêtres. L'ariégeois aime parcourir les grands espaces. Chasse à courre ou à tir, ce chien travaille seul ou en meute. Avec un nez puissant et fin, il aime particulièrement courir le lièvre !

Pour autant, ce chien de chasse sait être aussi de bonne compagnie. D'un naturel calme, gai et sociable, il fait la joie des enfants de la famille. Son caractère docile lui permet de s'adapter facilement au style de vie que lui propose son maître. Mais trois petits tours en ville ne le satisferont pas, il faudra donc l'accompagner régulièrement dans de longues promenades.

Hygiène et santé

Toilettage

Le poil court de l'ariégeois ne demande pas à être briqué tous les jours. Un coup de brosse après les balades, et vous retirerez ainsi les herbes ou bris de feuilles mortes, sans compter les épillets que votre chien aura pu accrocher à son passage.

Soins

Ses longues oreilles tombantes peuvent cacher de petits corps étrangers ou des otites.

Santé

L'ariégeois est un chien rustique. La race n'est pas sujette à des maladies particulières.

Alimentation

Selon son âge, son activité physique ou ses besoins spécifiques, l'alimentation du braque de l'Ariège peut varier.

Origines de l'ariégeois

Certaines races canines aiment conserver secrètes leurs origines. Et l'ariégeois n'échappe pas à cette règle-ci. Son arbre généalogique reste flou. L'Ariège serait le berceau où serait née sa mère, une briquette, que les chasseurs de la région utilisaient dans leur quête de gibier et qu'ils auraient croisée avec un chien d'ordre, un bleu de Gascogne ou un gascon saintongeais.

D'après le comte Élie de Vezins (célèbre veneur rouergat), qui l'écrivit dans un ouvrage au début du siècle dernier, le croisement obtenu par les veneurs présenta de telles qualités pour la chasse au lièvre qu'ils décidèrent de fixer cette nouvelle race.

Description physique

Truffe et museau

L'ariégeois a une truffe noire et développée. Ses narines sont bien ouvertes. Il possède des lèvres tendues, plutôt minces. Sa lèvre supérieure recouvre juste la mâchoire inférieure.

Yeux

Le regard pétillant, ce chien courant a des yeux bruns et bien ouverts.

Oreilles

Souples et fines, les oreilles de l'ariégeois tombent en plis, on les dit « papillotées ». Une particularité entre autres des chiens courants auxquels l'ariégeois appartient. Elles sont longues au point d'atteindre la naissance de la truffe ! Étroites à l'attache, elles débutent juste en dessous de la ligne des yeux.

Poil

Parfois mouchetée, la robe est le plus souvent blanche avec des taches noires aux contours bien marqués. Ses joues arborent des marques feu pâle. Au-dessus de chaque œil, une tâche de la même couleur. On dit que les marques « quatrœillent » les yeux. L'ariégeois a un poil court, serré et fin.

Queue

Le braque de l'Ariège porte gaiement sa queue en lame de sabre. Son extrémité est fine et atteint la pointe de son jarret.