Syndrome brachycéphale du chien

Sommaire

Si vous êtes le maître d’un chien à face plate, ou si vous souhaitez en adopter un, il est essentiel de bien se renseigner au préalable sur ce qu'on appelle le syndrome brachycéphale du chien. Ce terme regroupe un certain nombre d’anomalies génétiques relatives aux chiens brachycéphales et met en exergue des troubles de santé fréquents chez ce type de chien, qu'il est indispensable de traiter rapidement. Explications.

Qu'est-ce que le syndrome brachycéphale chez le chien ?

Pour rappel, un chien brachycéphale est un chien au crâne raccourci et à la face écrasée, à l’instar du Bulldog anglais. Le syndrome brachycéphale, qu'on nomme également le syndrome obstructif des voies respiratoires, est un terme qui désigne certains troubles de santé caractéristiques des chiens brachycéphales.

Il évoque en particulier des difficultés respiratoires chez le chien à face plate, mais peut être à l’origine d’autres symptômes.

Origines du syndrome brachycéphale du chien

Les chiens brachycéphales ont subi un véritable pic de popularité ces dernières décennies. Leur face écrasée leur donne il est vrai une véritable originalité, voire un certain charme. Ce succès n’a malheureusement pas eu que du bon, puisqu'il a participé à accentuer leurs troubles génétiques.

Il faut en effet savoir que le syndrome brachycéphale est un trouble d’origine génétique, notamment dû à la sélection et à la reproduction des chiens brachycéphales. À force donc de mettre en avant la face écrasée de ces chiens dans la sélection canine, ces races ont fini par souffrir de certains signes cliniques handicapants, en partie liés à cette particularité faciale (mais aussi à d’autres défauts de leur anatomie).

Bon à savoir : la manifestation clinique la plus évidente du syndrome brachycéphale est la difficulté à respirer, mais elle s’accompagne également de troubles digestifs plus ou moins importants ou fréquents.

Par quoi est déclenché le syndrome obstructif des voies respiratoires ?

D'un point de vue anatomique, ce syndrome est déclenché par des défauts très caractéristiques des chiens brachycéphales. Ce type de chiens peut en effet souffrir de différentes anomalies physiques :

  • une épaisseur anormale du voile du palais ;
  • la fermeture des narines ;
  • un affaissement de la trachée ;
  • une malformation de l’estomac ;
  • des inflammations chroniques de la trachée ou de l’estomac.

Attention : une ou plusieurs de ces anomalies physiques peuvent entraîner des troubles de santé plus ou moins importants, caractéristiques du syndrome brachycéphale.

Quelles sont les races de chien concernées par le syndrome brachycéphale ?

Comme le nom de ce syndrome l’indique, seuls les chiens brachycéphales sont touchés. Les différents troubles de santé liés à ce problème concernent uniquement :

De manière générale, tout chien à la face écrasée est susceptible de souffrir de ce syndrome.

Symptômes du syndrome brachycéphale du chien

Le syndrome brachycéphale désigne l’ensemble des malformations génétiques du chien brachycéphale. En conséquence, ce syndrome peut avoir de multiples symptômes : troubles respiratoires ; respiration rapide et bruyante ; intolérance à l’effort ; intolérance à la chaleur ; syncope du chien ; ronflements ; vomissements.

Si votre chien à face plate semble avoir du mal à respirer ou à faire de l’exercice, il est très certainement victime du syndrome d’obstruction des voies respiratoires.

À noter : lors de votre 1re consultation en cabinet, votre vétérinaire devrait vous informer de l’existence de ce syndrome. Globalement, il est recommandé de faire très attention à la respiration de son chien brachycéphale.

Traitement du syndrome brachycéphale canin

Si votre chien à face écrasée souffre de troubles respiratoires, il est important d’en parler à votre vétérinaire. Il est tout à fait possible en effet de traiter le syndrome brachycéphale. C’est même indispensable pour assurer une qualité de vie suffisante à votre animal.

Faut-il traiter le syndrome obstructif des voies respiratoires chez le chien ?

On entend parfois à tort qu’il est normal pour un chien brachycéphale de ronfler ou d’avoir des difficultés à l’exercice. C’est pourtant loin d’être le cas ! Il est essentiel de comprendre que le syndrome brachycéphale rend la vie de votre chien très pénible, puisqu'il est systématiquement « à bout de souffle ». Le syndrome entraîne par ailleurs une multiplicité de troubles digestifs.

Pire encore, ce syndrome réduit considérablement l’espérance de vie de votre compagnon, en entraînant progressivement une insuffisance cardiaque chez le chien.

Bon à savoir : on considère que l’espérance de vie d’un chien atteint de ce syndrome est divisée par 2 s’il n’est pas traité.

Comment traiter un chien brachycéphale ?

Le syndrome obstructif des voies respiratoires est désormais très connu, aussi bien du côté des éleveurs canins que des vétérinaires.

En conséquence, la plupart des animaux qui en sont atteints sont dépistés rapidement et pris en charge. Le traitement du syndrome brachycéphale se fait exclusivement par voie chirurgicale. Il s’agit souvent de pratiquer une ouverture des narines pour augmenter l’afflux d’air. On conseille de réaliser cette opération au plus tôt (parfois même avant l’âge adulte), pour éviter l’apparition de troubles secondaires (notamment cardiaques), plus délicats à traiter.

Pour information : d'autres traitements, notamment médicamenteux, existent en cas de crise mais n’auront pas d’effet à long terme, contrairement à la chirurgie.

Précautions à prendre avec un chien brachycéphale

Rappelons que si le syndrome brachycéphale ne touche pas tous les chiens à face plate, il reste un risque fréquent à ne pas négliger avec de tels chiens. Il est donc vivement conseillé de se renseigner auprès d'un éleveur canin, puis du vétérinaire.

Différentes précautions sont à prendre si vous souhaitez adopter un chien à face écrasée :

  • vérifiez que les parents de votre chiot ne souffraient pas de ce syndrome ;
  • soyez très attentif au syndrome brachycéphale et parlez-en à votre vétérinaire dès la 1re consultation du chien ;
  • si votre chien respire rapidement ou fort, consultez votre vétérinaire ;
  • attention aux efforts ou aux fortes chaleurs avec un chien à face plate, car ils augmentent les troubles respiratoires.

Le meilleur réflexe à avoir face à un chien atteint du syndrome obstructif des voies respiratoires est de le faire opérer au plus tôt. Plus la chirurgie est effectuée rapidement, moins votre chien risque de souffrir de problèmes de santé secondaires, parfois nettement plus délicats à traiter à long terme.

Ces pros peuvent vous aider