Chien de guerre

DVIDSHUB cc by FlickR

Le chien de guerre est un chien de travail directement utilisé par l'armée dans le cadre de conflits et missions quotidiennes. À l'instar des chiens policiers ou des chiens de sauvetage, les chiens militaires sont sollicités dans différentes circonstances, comme le pistage ou l'attaque et nécessitent bien sûr une éducation à toute épreuve.

Qu'est-ce qu'un chien de guerre ?

Comme son nom l'indique, le chien de guerre est un chien utilisé dans le cadre de conflits militaires. Dès l'Antiquité, les chiens sont en effet employés dans l'armée. Durant l'époque moderne, on se souvient du rôle qu'ils ont joué lors des Première et Seconde guerres mondiales, notamment en tant que messagers.

Parmi les nombreux chiens de travail, on oublie assez souvent les chiens de guerre. Ils sont aujourd'hui pourtant sollicités dans la plupart des armées du monde, que ce soit pour des missions de routine ou dans le cadre de conflits armés.

Quel est l'intérêt du chien de guerre ?

Le rôle du chien de guerre

À l'instar du chien policier, le chien de guerre est utilisé pour ses qualités exceptionnelles, qui peuvent s'avérer indispensables à l'Armée de terre. On s'appuie notamment sur les capacités physiques et comportementales du chien ainsi que son odorat.

Le chien participe ainsi à des opérations de pistage, à des patrouilles ou encore à la détection d'explosifs. Il peut même permettre d'améliorer le moral des troupes lors d'un conflit armé.

À noter : aujourd'hui, le chien de guerre n'est plus utilisé aux premières lignes, comme ce pouvait être le cas durant la Première guerre mondiale.

Les différentes fonctions des chiens militaires

De nos jours, les fonctions des chiens dans l'armée sont celles des chiens policiers. Ainsi, on utilise les chiens de guerre pour différentes fonctions :

  • la protection et la garde d'installations sensibles ;
  • la détection d'explosifs ;
  • la recherche de personnes ou de stupéfiants ;
  • les patrouilles de sécurité ;
  • l'attaque et l'appui au combat.

Bien entendu, le chien militaire n'agit jamais sans son maître-chien, chargé à la fois de son éducation et de son encadrement sur le terrain.

Le saviez-vous ? Le chien est considéré comme un militaire à part entière. Il dispose d'un matricule et peut même être médaillé.

Les différentes races de chiens de guerre

Tout comme c'est le cas avec les chiens de sauvetage, seules certaines races de chiens sont utilisées par la marine, l'Armée de terre et l'Armée de l'air et de l'espace.

Ainsi, des chiens militaires mâles sont exclusivement sélectionnés parmi les races suivantes et triés selon différents critères physiques et comportementaux :

Bon à savoir : on considère que les malinois représentent plus de 65 % des chiens militaires et les bergers allemands plus de 28 %. Ce sont les deux races les plus fréquemment retrouvées dans les unités militaires.

Entraînement et éducation du chien de guerre

Comme tout chien de travail, les chiens de guerre reçoivent une éducation complète avant d'être déployés. Ils sont notamment éduqués au sein du 132e bataillon cynophile de l'Armée de terre, qui achète et forme environ 300 chiens par an à destination de la marine, de l'Armée de terre et de l'Armée de l'air et de l'espace.

L'éducation et l'entraînement du chien sont poursuivis directement par le maître-chien, un militaire spécialement formé au sein du bataillon cynophile.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Liens rapides