Hépatite de Rubarth

Sommaire

L’hépatite de Rubarth est une maladie infectieuse chez le chien, qui touche en particulier son foie.

Très contagieuse, cette maladie canine peut s’avérer mortelle chez le chien. Elle est cependant assez rare en France, notamment grâce à l’existence d’un vaccin. Malgré tout, le risque zéro n’existe pas, et il est donc préférable de bien se renseigner sur l’hépatite de Rubarth, en particulier si vous souhaitez adopter un chiot.

Qu'est-ce que l'hépatite de Rubarth ?

Aussi appelée adénovirose canine, ou encore hépatite contagieuse canine, l’hépatite de Rubarth est une importante maladie du foie chez le chien. Elle s’avère particulièrement dangereuse chez les chiots, et peut être mortelle dans certains cas.

Présentation de l’adénovirose canine

L’hépatite de Rubarth est une maladie infectieuse du chien, qui touche aussi bien le foie que les reins ou les poumons de l’animal.

Cette maladie est déclenchée par l’adénovirus canin de type 1 (d’où le nom d’adénovirose canine). Elle entraîne une forte fièvre, ainsi que des vomissements et des diarrhées.

Dans les formes les plus graves de la maladie, l’hépatite de Rubarth peut entraîner la mort d’un chien en moins de 48 heures. Mais elle est bien plus dangereuse pour un chiot que pour un chien adulte et en bonne santé.

Comment s’attrape l’adénovirose canine ?

Si l’adénovirose canine est si préoccupante, c’est tout simplement parce qu’elle est hautement contagieuse.

Le virus s’attrape de différentes manières :

  • par contact direct avec un animal malade (chien ou renard) ;
  • par contact avec la salive, l’urine ou les matières fécales d’un animal malade ;
  • par contact avec une surface souillée par le virus.

L’adénovirus de type 1 a la particularité d'être très résistant en milieu extérieur, lui qui n’est pas sensible au froid, aux acides ni à l’éther. Une surface souillée par le virus (notamment les matières fécales d’un animal atteint) peut donc transmettre l’hépatite contagieuse canine pendant plusieurs jours.

Cela explique pourquoi l’hépatite de Rubarth touche en particulier les lieux où l'on trouve une grande concentration d’animaux, et où l’hygiène laisse parfois à désirer (chenils, élevages, etc.).

Un nettoyage systématique à l'eau de javel permet de supprimer le virus.

Bon à savoir : même un chien guéri de l’hépatite de Rubarth continue à être contagieux, et élimine l’adénovirus à travers ses urines pendant près de 6 mois.

Symptômes de l'hépatite de Rubarth

Il est impératif de prendre rapidement en charge un chien touché par la maladie de Rubarth. Et pour cause, comme toutes les hépatites du chien, cette maladie peut entraîner certaines séquelles, voire le décès de l’animal.

L’hépatite contagieuse canine se caractérise par différents symptômes :

  • une perte d’appétit ;
  • de la fièvre ;
  • des vomissements sanguinolents ;
  • un abattement,
  • une uvéite (inflammation oculaire) ;
  • des diarrhées hémorragiques.

Il est indispensable de consulter un vétérinaire en urgence si votre chiot subit l’un de ces symptômes, car la santé d’un chiot est très fragile.

Il existe une forme foudroyante de la maladie, qui peut entraîner la mort en moins de 48 heures.

Dans les autres cas, les symptômes peuvent continuer pendant une dizaine de jours (durant lesquels la vie de l’animal est toujours en danger), suite à quoi la maladie peut se guérir d'elle-même.

Traitement contre l'hépatite de Rubarth

Malheureusement, l’adénovirose canine ne peut pas forcément être traitée, et les vétérinaires sont souvent impuissants face à cette maladie, d’où l’importance de la prévention et de la vaccination.

Peut-on soigner l’hépatite de Rubarth ?

Il faut savoir qu’il n’existe aucun traitement contre l’hépatite contagieuse canine. En effet, aucun antibiotique n’est efficace contre l’adénovirus de type 1.

Face à un chien atteint par cette maladie, un vétérinaire peut uniquement se contenter de traiter certains symptômes (notamment la déshydratation du chien, causée par les vomissements et diarrhées).

Le traitement peut donc consister en différents points :

  • une hydratation du chien par perfusion ;
  • un traitement anti-diarrhéique ;
  • des médicaments hépatiques.

Il est possible que le chien doive rester en observation, pour traiter au mieux les différents symptômes de la maladie. La mise en quarantaine du chien atteint est également conseillée, pour éviter la contagion.

Le pronostic n’est pas toujours encourageant, notamment chez un chiot ou chez un chien en mauvaise santé.

Passé une dizaine de jours, le chien sera guéri de lui-même (mais restera contagieux). Il arrive malheureusement que le décès de l’animal survienne avant cela.

L’importance de la vaccination contre l’hépatite contagieuse canine

Face à la gravité et au caractère contagieux de l’adénovirose canine, il est impératif de prendre certaines mesures de précautions.

La vaccination du chien est efficace contre l’hépatite de Rubarth. Elle peut s’administrer dès l’âge de 8 semaines, et se réalise en deux injections (à 3 semaines d’intervalle). Il est vivement conseillé de vacciner un chiot, car ce sont les plus vulnérables à la maladie.

Par la suite, un rappel annuel permet de protéger votre chien contre ce type d’hépatite. Une vaccination à jour est indispensable pour confier le chien à une pension ou à un chenil.

Ces pros peuvent vous aider