Incinération chien

Sommaire

L’incinération du chien est la technique funéraire la plus employée en France après le décès de l’animal. Elle peut permettre au maître de récupérer les cendres de son chien s’il le désire.

Il est important de se renseigner sur la crémation du chien et ses conditions après le décès de l’animal.

Bien comprendre comment se déroule l’incinération d’un chien peut vous aider à la préparer, et à commencer le deuil de votre compagnon à quatre pattes.

Incinération de son chien : caractéristiques et déroulement

L’incinération d’un chien est la technique funéraire la plus répandue en France. C’est généralement le vétérinaire qui prend en charge le service de crémation, et vous accompagne dans cette douloureuse épreuve.

Types d’incinération pour un chien

Il faut savoir qu’il existe deux types de crémation pour un animal de compagnie :

  • L’incinération collective : le chien est incinéré avec d’autres animaux. Ses cendres ne sont pas restituées au maître, mais déversées sur un terrain agricole. C’est la technique de crémation la moins coûteuse.
  • La crémation individuelle : le chien est incinéré seul. Ses cendres sont restituées au maître dans une urne.

Comment faire incinérer son chien ?

Dans le cas d’une incinération collective, vous pouvez laisser la dépouille de l’animal à votre vétérinaire. Il s’occupera de la faire collecter par un crématorium pour animaux.

Pour une crémation individuelle, vous pouvez également passer par votre vétérinaire, ou encore vous rendre directement au centre d’incinération.

Cette seconde option vous garantit que les cendres reçues sont bien celles de votre chien, et peut vous permettre de vous recueillir une dernière fois sur la dépouille de votre animal.

Comment se déroule la crémation individuelle du chien ?

Dans le cas où vous confiez la crémation à votre vétérinaire, les cendres vous seront renvoyées directement, par son intermédiaire ou par celui du centre de crémation.

Si vous déposez vous-même la dépouille dans le centre de crémation, l’incinération sera plus personnelle :

  • Il est possible de vous recueillir une dernière fois avant la crémation.
  • L’incinération d’un animal dure en moyenne entre une demi-heure et une heure.
  • En attendant l’incinération, vous pouvez rester dans une salle de recueil.
  • Vous pouvez décider de recevoir directement les cendres, ou de vous les faire envoyer par la suite.

Pensez à bien vous renseigner sur les différents crématoriums animaliers de votre région. Un établissement sérieux brûle le corps de l’animal avec une plaque métallique résistante à la chaleur.

Cela permet de garantir que vous recevez bien les cendres de votre chien, et pas d’un autre.

Bon à savoir : pensez à contacter votre assurance canine le jour du décès. Cette dernière peut vous aiguiller vers un centre de crémation ou vers une alternative à l’incinération.

Alternatives à l’incinération du chien

Si la crémation du chien, individuelle ou collective, est la solution la plus fréquente, il existe quelques alternatives après le décès du chien :

  • Dans certains cas, il est possible d’enterrer un chien dans son jardin. L’animal doit pour cela peser moins de 40 kg, et le corps doit être enterré à 35 m de vos voisins et de toute source d’eau.
  • Il est possible d’enterrer son animal dans un cimetière pour chien. Mais cela peut coûter cher.

Bon à savoir : prenez toujours le temps de la réflexion après le décès de votre animal de compagnie. Il faut parfois quelques heures pour faire le bon choix.

Prix d’incinération du chien

Le coût d’incinération d’un chien dépend de la technique de crémation choisie :

  • Une crémation collective coûte entre 40 et 100 € en moyenne, en fonction de la taille du chien.
  • Une incinération individuelle coûte entre 75 et 200 € en moyenne, en fonction de la taille du chien.

À cela, il vous faut parfois ajouter les frais de transport de l’animal jusqu’au centre de crémation (entre 100 et 150 €), ainsi que le prix d’une urne (entre 25 et 180 €) si vous souhaitez une urne spécifique.

D’autres articles sur le décès des animaux de compagnie :

Ces pros peuvent vous aider