Chien dominant

Sommaire

Dans le langage courant, on entend souvent parler de « chien dominant » pour désigner un chien qui essaie de faire sa loi à la maison. À vrai dire, un tel comportement a plus de rapport avec un défaut de sociabilisation que de dominance.

Le chien n’est en effet pas enclin à la domination, tout du moins pas auprès de l’homme. Il serait donc erroné de considérer un chien comme dominant, même si son comportement le laisse penser.

Si votre chien semble avoir un comportement dominant, il est important d’en comprendre la cause et de savoir comment réagir. Et pour cause, un chien dit dominant est assez difficile à vivre au jour le jour. Son maître aura en effet des problèmes d’autorité, et risque d’être toujours en situation de conflit avec son chien.

Voilà pourquoi il est important de repérer un chien à caractère dominant, et d’essayer de canaliser son comportement.

Chien dominant : présentation

Si vous décidez d’adopter un chien, il est important de vous renseigner sur le comportement canin. Et pour cause, il faut comprendre comment fonctionne l’animal pour réussir à le dresser et savoir comment communiquer avec lui.

Contrairement à ce que l’on peut penser, un chien n’a pas besoin d’être dominé, mais sociabilisé.

Chien : animal social

Durant très longtemps, le chien a vécu en meute. C’est d’ailleurs encore le cas de certaines races comme les chiens de traîneau. En conséquence, un chien essaie toujours de trouver sa place dans la meute.  Et cette place s’affirme par ses interactions sociales avec le reste des membres d'une meute.

Malgré tout, il est erroné de comparer le chien aux autres animaux de meute, et de dire qu’un chien est naturellement dominant. La domination d’un chien envers une autre espèce (comme l'Homme) est d’ailleurs réfutée scientifiquement.

L’agressivité apparente d’un chien n’est donc jamais due à un caractère dominant, mais davantage à un défaut de sociabilisation.

Ce comportement n’en reste pas moins alertant. Car à terme, un chien mal sociabilisé peut développer de vrais troubles du comportement, et devenir dangereux ou problématique pour sa famille d’accueil.

Bon à savoir : pour une relation saine entre un chien et son maître, il est impératif que le chien soit bien intégré dans la famille, et comprenne quels doivent être ses rapports sociaux avec les hommes ou les autres animaux.

Pourquoi un chien est-il dit « dominant » ?

Différents facteurs peuvent expliquer qu’un chien développe un caractère considéré comme dominant :

  • Il appartient à une race considérée comme « têtue », et plus difficile à sociabiliser.
  • Il n’a pas reçu la bonne éducation canine.
  • Il a manqué de limites claires durant son éducation.
  • Il souffre d'un défaut de sociabilisation.
  • Il a été considéré comme un enfant ou a été trop entouré durant sa jeunesse.

Pour éviter ce trait de caractère, l’idéal est d’éduquer un chiot dès ses premières semaines à la maison.

Bon à savoir : si certaines races de chien ont un caractère dominant plus affirmé, tout chien peut développer un tel trouble du comportement s’il n’a pas été correctement éduqué.

Signes d'un chien mal sociabilisé

De nombreux signes peuvent indiquer qu’un chien souffre de défauts de sociabilisation. Par simplicité, nous parlerons ici de « chien dominant », même si nous avons plus haut que ce terme n’était pas exact.

Si vous souhaitez savoir si votre chien adopte des postures dominantes vis-à-vis de vous, il suffit de l’examiner.

Qu’est-ce qui indique qu’un chien devient dominant ?

Voici quelques gestes qui prouvent le caractère dominant d’un chien :

  • Il prend lui-même les décisions (moments de jeux, heure des promenades, etc.).
  • Il n’obéit pas aux ordres.
  • Il a tendance à aboyer ou à protester quand on lui émet de la résistance.
  • Il se montre agressif envers vous ou d'autres animaux.

Certaines théories ont longtemps considéré qu’il s’agissait là de signes indiquant que le chien cherchait à soumettre son maître. En réalité, il s’agit tout simplement de troubles de la sociabilisation.

Le chien n’a pas appris comment réagir en famille ou vis-à-vis d’autres animaux, et n’est pas conscient de ce que vous attendez de lui.

En conséquence, il considère ce comportement comme normal, et peut ne pas comprendre que cela vous dérange.

Quels dangers pour le maître ?

S’il est recommandé de réagir à ces troubles du comportement, c’est tout simplement parce que cela peut entraîner des situations dangereuses :

  • Un chien dominant est plus difficile à contrôler.
  • À terme, le chien peut devenir agressif notamment envers les inconnus ou envers d’autres chiens.
  • Le chien non sociabilisé a tendance à développer des troubles du comportement : aboiements intempestifs, comportement destructeur, agressivité, etc.

Il est alors risqué de considérer que dominer un chien est la solution. Si vous réagissez de manière agressive au chien, cela ne peut que renforcer son comportement. Au contraire, il est important de consulter un comportementaliste canin pour mieux comprendre ce qui entraîne ce comportement, et comment y remédier.

N’oubliez pas que bien souvent, les chiens au caractère dominant sont malheureux, car ils ne comprennent pas les réactions ou punitions de leurs maîtres.

Réaction recommandée face à un chien dominant

Si votre chien adulte souffre de problèmes de sociabilisation, il n’est jamais trop tard pour parfaire son éducation. Il existe différentes solutions pour atténuer la domination d’un chien et mieux l’intégrer dans la famille.

Importance du comportementaliste

La meilleure solution reste le recours à un comportementaliste canin. C’est toujours une bonne solution face à un problème de comportement du chien.

Ce professionnel peut vous aider à mieux comprendre votre chien, et donc à mieux l’éduquer. C’est un passage obligé si votre chien est déjà adulte.

Autres techniques d’éducation canine

Certains éducateurs canins proposent des méthodes d’éducation pour limiter le côté dit « dominant » d’un chien. À vrai dire, ces méthodes sont discutées, car on considère que tous les chiens ne vont pas y répondre, et qu’elles risquent parfois de troubler un chien plus que de ne l’aider.

Nous pouvons tout de même citer ici les conseils desdits éducateurs, qui peuvent s’avérer utiles dans certaines circonstances :

  • Il est parfois conseillé de nourrir le chien après la famille, dans une pièce séparée.
  • Il ne faut pas permettre à un chien de se placer en hauteur (par exemple sur un lit ou dans une mezzanine).
  • Il faut placer le coussin du chien dans un endroit calme et reculé, à l’abri des passages. Si le chien est en plein milieu de la maison, il aura tendance à contrôler les allées et venues de chacun.
  • Ne laissez pas un chien vous monter dessus.
  • Il faut toujours décider de l’heure des repas ou du jeu. Refusez de jouer avec le chien ou de le promener lorsqu’il le demande. Vous prouvez ainsi que vous êtes le seul à l’origine des décisions.

Si ces différents conseils sont plus ou moins discutés, il reste certain qu’il faut absolument éviter les rapports de force avec un chien dit « dominant ».

Crier sur l’animal ou tenter de l’affronter ne ferait qu’augmenter son agressivité. Il est alors préférable d’ignorer le chien quand il cherche à s’imposer, et de consulter un comportementaliste pour savoir comment l’éduquer et le sociabiliser au mieux.

Plus de conseils pour comprendre et éduquer un chien :

Ces pros peuvent vous aider