1. /
  2. Chien
  3. /
  4. Astuces
  5. /

    15 grands chiens de chasse

15 grands chiens de chasse

15 grands chiens de chasse
© Arioko.com

Les chiens de chasse peuvent être utilisés pour trois activités et se classent donc en trois types :

  • les chiens courants, de recherche, ou de déterrage, qui poursuivent et attrapent le gibier ;
  • les chiens d'arrêt qui aident leur maître à le débusquer ;
  • les chiens leveurs ou rapporteurs qui ramènent le gibier.

Nous avons sélectionné pour vous 15 races de grands chien de chasse dans ces trois catégories.

À noter : nous avons choisi seulement des grandes races, dont le mâle adulte fait entre 65 et 85 cm au garot.

Lévrier irlandais

Lévrier irlandais
© Arioko.com

Le lévrier irlandais n'est pas un chien pour les profanes et n'est pas à mettre entre toutes les mains ! Chien de chasse courant, il est surtout devenu un très bon chien de compagnie.

Il peut aussi s'avérer un très bon chien de garde et d'alarme, mais attention à ne pas l'attaquer, lui ou sa famille, car il peut se révéler extrêmement féroce !

Bon à savoir : il s'entend bien avec les chats, à condition d'y avoir été habitué assez jeune. Autrement, son instinct de chasseur reprend vite le dessus ! Il ne faut pas oublier que c'est un chasseur « à vue » !

Lévrier polonais

Lévrier polonais
© Arioko.com

Rapide et résistant, le lévrier polonais est un chien très apprécié dans les pays où la chasse avec les lévriers est encore autorisée car c'est un chien rapide. Ce chien brave, au tempérament bien affirmé, réagit au quart de tour.

L'éducation du lévrier polonais doit tenir compte de son fort tempérament : il faut donc qu'elle soit claire et rigoureuse de manière à ce que le chien comprenne bien sa place dans la hiérarchie familiale.

Le lévrier polonais descendrait des lévriers asiatiques. Il est présent depuis le XIIIe siècle en Pologne comme le montrent les représentations en peinture de cette époque. Il était alors élevé pour la chasse au lièvre, au renard, au chevreuil et parfois au loup.

Braque Dupuy

Braque Dupuy
© Internet Archive Book Images/Flickr

Né au XIXe siècle, le braque Dupuy était le fruit d'un mariage entre des braques français et des greyhounds. La race est aujourd'hui éteinte. La race est à peine née qu'elle connaît ses premiers déboires dans les années 1840 : les chasseurs lui préfèrent le pointer.

Malgré la grande finesse de son poil, le braque Dupuy était un intrépide dans la chasse au fourré : il ne craignait pas de se blesser. C'était aussi un excellent chien de plaine, dur à la fatigue et supportant bien la chaleur. Il tenait cependant du lévrier une tendance à chasser comme un loup.

Podenco d'Ibiza

Podenco d'Ibiza
© Arioko.com

Même s'il n'est pas recensé comme un lévrier mais comme un chien primitif, la silhouette du podenco d'Ibiza rappelle l'apparence svelte et agile du premier. C'est un coureur né, poursuivant tout terrain du petit gibier, qui fait appel à son nez et son ouïe pour traquer sa proie. Une fois quitté les terrains de chasse, c'est un chien calme et posé qui, à l'intérieur des maisons, apprécie les tapis. Quand ce ne sont pas les canapés selon la bonne composition de ses maîtres.

Aux îles Baléares et en Espagne, le podenco d'Ibiza est un chien de chasse, surtout au lapin et sans fusil. Il peut être utilisé à la chasse au lièvre, à la perdrix voire parfois au gros gibier. Il est bon chien de rapport.

Sloughi

Sloughi
© Arioko.com

Le sloughi, ou lévrier arabe, est originaire d'Afrique du Nord. Il était utilisé par les Berbères et les Bédouins pour chasser la gazelle (il peut faire des pointes à 60 km/h). Il était aussi très habile dans les montagnes.

Les Occidentaux le découvrent au début du XIXe siècle. Aujourd'hui, c'est au Maroc qu'on le rencontre le plus. Son standard y a été déposé en 1938.

C'est un chien endurant et toujours prêt à se dépenser, mais il préfère la course ou la chasse aux jeux de balles. Le sloughi se révèle méfiant avec les étrangers ; ce trait de caractère faisant de lui un bon gardien.

Chien à loutre

Chien à loutre
© Arioko.com

Le chien à loutre ou otterhound est un chien courant anciennement utilisé pour la chasse à la loutre et qui sert encore pour la chasse aux gros gibiers, en meute ou individuellement. C'est donc un chien qui a besoin de beaucoup d'exercice sous peine de devenir destructeur.

Très sociable, il s'entend avec tous les membres de la famille. À la chasse, il se montre courageux et tenace. Son flair est aussi réputé que celui du saint-hubert.

Grand anglo-français blanc et noir

Grand anglo-français blanc et noir
© Arioko.com

Le grand anglo-français blanc et noir est un chasseur passionné, courageux et endurant. Essentiellement chien de chasse, il vit souvent en meute et fait montre d'une bonne sociabilité avec ses congénères. Il peut aussi chasser en solitaire. Le grand anglo-français blanc et noir est doté d'un bon nez ; cela, allié à ses facultés physiques, en fait un redoutable chasseur sur gros gibier.

Il chasse sur tout terrain, même humide ou broussailleux. Le grand anglo-français blanc et noir constitue les meutes d'une vingtaine d'équipages de chasse à courre en France. Il peut aussi chasser seul avec son maître.

Gascon saintongeois

Gascon saintongeois
© Jérôme BARDIAU/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le gascon saintongeois est un chien au flair excellent et à la belle voix grave. Courageux, persévérant et infatigable, il est utilisé souvent pour la chasse en meute au gros gibier (sanglier) ou au petit (lièvre). À la fois rapide et prudent, c'est un chien d'ordre persévérant et intelligent.

Le rappel doit lui être inculqué tôt, notamment s'il est amené à chasser. Son flair pourrait vite le lancer sur une piste !

À noter : le grand gascon saintongeois s'est développé dans la région de Saintonge (ouest de la France).

Grand anglo-français tricolore

Grand anglo-français tricolore
© Arioko.com

Le grand anglo-français est un chien qui possède un fort instinct de chasse, principalement pour le gros gibier. Il fait preuve d'une endurance et d'une volonté remarquables et ce, sur tous les terrains.

Il tient de ses origines anglaises sa force et sa vigueur, et de ses origines françaises sa vivacité et sa ténacité. Sa puissante musculature tient, par contre, de son sang de foxhound.

Amical d'emblée, il est un très bon chien de compagnie.

Saint-hubert

Saint-hubert
© Arioko.com

Le saint-hubert est un chien sélectionné pour la vénerie (la chasse à courre) et vit depuis toujours en meute. De cet héritage, il a gardé un caractère assez dominant.

Aujourd'hui, le saint-hubert n'est plus utilisé que dans quelques meutes qui cherchent à conserver les traditions de la vénerie d'autrefois. C'est un auxiliaire hors pair : obstiné, il est capable de poursuivre la piste d'un gibier pendant des heures.

Grand bleu de Gascogne

Grand bleu de Gascogne
© Arioko.com

Le grand bleu de Gascogne s'éduque avec fermeté, mais sans difficulté particulière. Intelligent, il comprend vite.

En ce qui concerne la chasse, on utilise le grand bleu de Gascogne pour la voie du sanglier, cerf, chevreuil, lièvre... Il est parfois utilisé en meute pour la chasse à courre.

C'est un chien doué pour le rapprochement (encerclement de la proie). Ses aboiements se transforment alors en une sorte de hurlement caractéristique.

Lévrier hongrois

Lévrier hongrois
© Arioko.com

Originaire de Hongrie, ce chien est certainement un des lévriers les plus robustes qui soit. Utilisé par le passé pour la chasse au lièvre et au cerf, il était capable de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres au rythme du galop des chevaux. Moins rapide que son cousin le greyhound, il est cependant taillé pour l'endurance.

Sensible, il recherche le contact de son maître et ne supporte pas la solitude. Sportif dans l'âme, il a de l'énergie à revendre et doit pouvoir se dépenser quotidiennement.

Setter gordon

Setter gordon
© Arioko.com

Le setter gordon a été sélectionné pour la chasse au marais, mais il a su s'adapter à de nombreux autres terrains. Excellent chien d'arrêt, il peut aussi éventuellement se montrer un bon rapporteur. Aussi bon en plaine qu'au bois ou au marais, le setter gordon est un chien apprécié des chasseurs.

D'un tempérament globalement calme, il se déchaîne plusieurs fois par jour. Mais en dehors de ces moments de folie, le setter montre toute la profondeur de son caractère : enjoué, fidèle, affectueux, toujours d'humeur égale.

Poitevin

Poitevin
© Arioko.com

Au temps où la chasse aux loups existait en France, les chasseurs considéraient le poitevin comme l'un de leurs meilleurs auxiliaires au cours de leur quête. Aujourd'hui, la pratique ayant disparu, l'homme a confié d'autres chasses à ce chien courant.

C'est un chasseur tout terrain que les équipages utilisent beaucoup à la chasse à courre au cerf ou au chevreuil. Doté d'un nez très fin et d'une silhouette élancée et musclée, il se montre infatigable dans la quête et la poursuite.

C'est un chien de meute. Très sociable, il est donc habitué à vivre avec d'autres chiens tout au long de sa vie. Il entretient avec eux des relations étroites et constantes.

Setter anglais

Setter anglais
© Arioko.com

Pour bien comprendre le caractère du setter anglais, il ne faut pas oublier cette caractéristique : même le plus citadin des chiens garde en lui le souvenir de l'époque ou ses ancêtres chassaient.

Comme toutes les races sélectionnées pour la chasse, le setter est un chien qui aime apprendre et dont les capacités d'apprentissage sont importantes. Il est donc facile à éduquer comme à dresser pour la chasse, si on le souhaite.

Le setter anglais est un excellent auxiliaire : c'est un chien d'arrêt polyvalent, qui s'adapte à tous les types de terrains.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Chaque race de chien réserve bien des surprises : parce que nos compagnons ont tous leur caractère, renseignez-vous bien sur leurs caractéristiques avant de les adopter ! Découvrez aussi les grands chiens de chasse suivants :

Trouvez plus de races et choisissez celle qui vous convient le mieux en consultant notre liste de fiches Chiens !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Liens rapides