1. /
  2. Chien
  3. /
  4. Le chien au quotidien
  5. /
  6. À la loupe
  7. /

    Grossesse nerveuse chienne

Grossesse nerveuse chienne

Écrit par les experts Ooreka
Grossesse nerveuse chienne

La grossesse nerveuse est un trouble régulier chez les chiennes domestiques. Très fréquent chez les chiennes non stérilisées qui n'ont pas de chiot, ce problème peut avoir des conséquences plus ou moins graves.

Il est donc important d'être capable de repérer une pseudo-gestation chez sa chienne, et de savoir comment y réagir.

On vous dit tout.

Grossesse nerveuse chez la chienne : qu'est-ce que c'est ?

Contrairement à ce que son nom peut laisser entendre, la grossesse nerveuse n'est pas un trouble nerveux, mais hormonal. On parle également de « pseudo-gestation ». Ce problème touche uniquement les chiennes non stérilisées qui ne font pas de portées.

Lors d'une grossesse nerveuse, la chienne se comporte comme si elle attendait une portée. Cela peut entraîner des troubles du comportement et une lactation.

Il s'agit d'un trouble fréquent, qui touche 50 à 75 % des chiennes non stérilisées. On ne considère pas la pseudo-gestation comme une pathologie, car il s'agit d'un phénomène naturel et inoffensif dans la plupart des cas.

Symptômes de la grossesse nerveuse chez une chienne

Différents signes comportementaux ou physiques peuvent vous apprendre que votre chienne souffre d'une grossesse nerveuse :

  • isolement ;
  • perte d'appétit ;
  • anxiété ;
  • agressivité envers les chiens mâles ;
  • comportement maternel (la chienne crée un « nid » dans lequel elle entrepose des objets ou des jouets) ;
  • caractère collant ;
  • lactation et mamelles gonflées ;
  • écoulements vulvaires.

Durant une pseudo-gestation, la chienne a l'impression d'attendre des petits. Son corps et son comportement vous le font savoir.

Bon à savoir : une grossesse nerveuse survient en général 2 mois après les chaleurs de l'animal.

Causes d'une grossesse nerveuse chez la chienne

La grossesse nerveuse du chien est un dérèglement hormonal. Quelques semaines après la fin des chaleurs, la chienne peut souffrir d'une baisse du taux de progestérone, et d'une augmentation du taux de prolactine. Elle a alors l'impression d'être gestante.

Certains professionnels considèrent que la pseudo-gestation est naturelle. Il s'agirait en effet d'un héritage génétique dû à la vie en meute. Dans une meute, seule la chienne dominante pouvait procréer. Les autres produisaient tout de même du lait, de manière à pouvoir accompagner la chienne dominante dans l'alimentation de ses chiots.

L'utilisation de pilules ou d'implants contraceptifs pour la chienne pourrait augmenter le risque de grossesse nerveuse.

Bon à savoir : les chiennes âgées sont plus susceptibles de souffrir de ce trouble.

Grossesse nerveuse : est-ce inquiétant ?

La pseudo-gestation est souvent considérée comme un phénomène naturel. De ce fait, il n'est pas forcément nécessaire de s'inquiéter si votre chienne en souffre.

La grossesse nerveuse n'est pas considérée comme une pathologie. C'est d'ailleurs un phénomène assez courant, qui touche la majorité des chiennes non stérilisées au cours de leur vie.

Ce trouble va très souvent se régler seul, en 1 à 3 semaines. L'intervention d'un vétérinaire n'est donc pas obligatoire.

Malgré tout, il est important de surveiller la santé d'une chienne atteinte de grossesses nerveuses répétées. Ce phénomène peut en effet avoir différentes conséquences :

  • importants troubles du comportement ;
  • troubles d'alimentation de la chienne ;
  • douleurs et inflammation des mamelles (mammite) ;
  • augmentation des risques de tumeurs mammaires et d'infections utérines.

Si votre chienne a une forte tendance à la pseudo-gestation, il peut être utile d'en parler à votre vétérinaire.

Bon à savoir : dans certains cas, la grossesse nerveuse peut survenir après chaque période de chaleur, soit tous les 6 mois. C'est donc une gêne certaine pour le maître, comme pour l'animal.

Ma chienne fait une grossesse nerveuse : que faire ?

Si le comportement de votre chienne vous dérange durant la pseudo-gestation, ou si vous vous inquiétez pour sa santé, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire.

Traitement vétérinaire

Lorsque votre chienne montre les symptômes d'une grossesse nerveuse pour la première fois, vous pouvez envisager de la faire diagnostiquer par un vétérinaire.

Le traitement est alors simple :

  • Le vétérinaire vérifie qu'il ne s'agit pas d'une véritable grossesse.
  • Il peut administrer un traitement d'inhibition de la prolactine, pour mettre fin aux symptômes.

Stérilisation de la chienne

Malgré tout, la meilleure manière d'éviter les grossesses nerveuses d'une chienne est de la faire stériliser.

Une chienne stérilisée ne va plus produire les hormones en cause dans la pseudo-gestation.

Si vous n'avez pas l'intention de faire se reproduire votre chienne, la stérilisation est encore la façon la plus simple d'éviter ce trouble.

Comportement à adopter

Lorsqu'une chienne est en pseudo-gestation, il faut adopter les bons comportements pour éviter que le trouble empire :

  • N'essayez pas de couver la chienne et de la conforter dans son comportement.
  • Retirez-lui les nounours ou objets qu'elle vole et qu'elle essaie de « couver ».
  • Augmentez les promenades et les jeux en extérieur, pour l'éloigner du « nid » qu'elle a conçu.
  • Restez distant et froid si la chienne se fait trop collante.
  • Ne pressez pas sur ses mamelles pour tirer le lait. Cela stimule la lactation.
  • Si les symptômes vous inquiètent, consultez un vétérinaire.

Si vous adoptez les bons gestes, la grossesse nerveuse de la chienne prendra fin en quelques jours et ne sera donc pas trop gênante.

Pour en savoir plus :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Liens rapides